Allocation adulte handicapé (AAH) : les associations dénoncent “un coup de force”

L’allocation adulte handicapé (AAH) est un revenu de solidarité versé aux adultes en situation de handicap qui sont dans l’incapacité de travailler : en France, 1,2 million de personnes en bénéficient. Son montant (plafonné à 903 euros mensuels en 2021) est calculé en fonction de critères d’âge, de résidence, de ressources… mais aussi des revenus du foyer.

C’est justement ce dernier point que dénoncent les associations : “imaginez que l’on calcule votre salaire en fonction de celui de la personne avec laquelle vous êtes en couple, qu’on le baisse ou le supprime si votre conjoint gagne trop. Ce serait inacceptable ! Aimer et être aimé ne doit plus représenter un coût pour les personnes en situation de handicap” affirme Pascale Ribes, présidente de l’association APF France handicap.

“Un coup de force honteux qui méprise les personnes en situation de handicap”

Pour “corriger” ce paramètre, le 13 février 2020, un texte (initié par le groupe parlementaire Libertés et territoires) a été voté par les députés puis par le Sénat. En vain, car le 9 juin 2021, ce texte a été modifié en commission des Affaires sociales de l’Assemblée : l’article 3 (qui portait justement sur l’individualisation totale de l’AAH) a été détricoté par le gouvernement, qui a proposé à la place un abattement forfaitaire de 5 000 euros sur les revenus du conjoint.

Dernier coup de théâtre ce jeudi 17 juin 2021 : face à l’agitation de l’Assemblée nationale (où de nombreux députés ont dénoncé une “situation inique et injuste”), le gouvernement a décidé de recourir au vote bloqué : celui permet de ne soumettre au vote des députés que les amendements sélectionnés par le gouvernement. Résultat : la déconjugalisation et l’individualisation de l’AAH n’ont pas été votées…

“C’est un coup de force honteux qui méprise les personnes en situation de handicap. C’est inacceptable” estime l’association APF France handicap. “Alors que les votes favorables en première lecture à l’Assemblée et au Sénat témoignaient de la force de mobilisation transpartisane sur le sujet, le gouvernement a fait le choix d’utiliser tous les stratagèmes juridiques, s’apparentant à un déni pur et simple du débat parlementaire” a, de son côté, réagi le collectif Handicaps.

À lire aussi :

Chômage : les personnes handicapées fortement touchées
Témoignage : je suis autiste Asperger
#KillLaBetise: la nouvelle campagne pour interpeller le grand public sur le handicap

The post Allocation adulte handicapé (AAH) : les associations dénoncent “un coup de force” first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu