Anti-âge : qu’est-ce que ça vaut le safran dans les cosmétos ?

En cuisine, le safran est réputé pour sa rareté et son prix élevé. Cette épice réputée vient agrémenter les plats indiens ou donner son goût si typique à la paella. Le safran est une épice provenant du crocus, une plante dont le nom botanique est Crocus sativus. On lui prête des origines crétoises, mais elle est désormais cultivée dans de nombreux pays, et notamment en France. On l’utilise depuis des millénaires pour la cuisine, mais aussi comme plante tinctoriale ou comme traitement médicinal.

Le safran est une fleur fragile

Déjà dans l’Antiquité, le safran était employé pour ses propriétés analgésiques. En cosmétique aussi, il se révèle plein d’atouts. Ce sont les pétales de la fleur qui sont utilisés pour offrir à la peau toutes leurs vertus.

La fleur de safran est éphémère et très fragile. Elle fleurit en septembre-octobre. “Elle doit être récoltée au petit matin, juste après l’évaporation de la rosée et avant l’éclosion”, précise José Ginestar, docteur en pharmacie. C’est à ce moment qu’elle est la plus riche en antioxydants. Si la fleur est trop éclose, elle perd de ses propriétés.

Pour récolter le safran alimentaire, les producteurs prélèvent à la pince le stigmate et les étamines, c’est-à-dire une partie du pistil de la fleur, et les font sécher. Il y a encore quelques années, les pétales étaient jetés. Dans une démarche de développement durable, les labos se sont intéressés à cette fleur et ont décidé de récupérer les déchets des cultivateurs afin de les valoriser. En plus d’être un excellent actif, c’est aussi un atout pour les producteurs puisque cela leur offre un revenu complémentaire. La fleur de safran reste un actif précieux, dont le prix est justifié par sa rareté, son mode de récolte manuel et son poids.

Le safran a des vertus apaisantes pour la peau

Riches en polyphénols, en sucres et en flavonoïdes, les pétales du Crocus sativus possèdent des propriétés apaisantes. Ils aident aussi à lutter contre les irritations et la sécheresse. La fleur de safran s’invite dans des soins purifiants et dédiés aux peaux sensibles. Ses pétales sont récoltés à la main, avant d’être séchés, puis macèrent dans un liquide vecteur d’extraction. “La culture sur un sol bio garantit l’absence de métaux lourds, de pesticides et assure une agriculture raisonnée et raisonnable” explique José Ginestar.

Le safran favorise la régénération de la peau

Le safran est un incomparable antioxydant, ce qui lui confère d’excellentes vertus anti-âge. C’est aussi un parfait allié pour lutter contre “l’inflammaging”, c’est-à-dire le vieillissement cutané lié à l’inflammation. Riche en safranal et en crocine, il favorise la régénération de la peau en stimulant son collagène et en boostant sa fermeté. C’est pour cette raison qu’on le retrouve souvent dans des formules anti-âge.

A lire aussi :

6 gestes beauté anti-âge
Anti-âge : le resvératrol, c’est pour qui ?
Anti-âge : 3 bienfaits de l’algue rouge sur la peau

The post Anti-âge : qu’est-ce que ça vaut le safran dans les cosmétos ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu