Ces médicaments qui favorisent la prise de poids

Parmi les effets indésirables liés à la prise de médicaments, figure la prise de poids. Elle représente souvent une source d’angoisse pour le patient. Et il arrive souvent que ce dernier ne soit pas suffisamment informé de cette conséquence.

Or la prise de poids n’a pas que des inconvénients esthétiques. Elle peut engendrer d’autres problèmes de santé, indépendants de la maladie initiale pour laquelle un traitement a été préconisé.

“La prise de poids provoquée par les médicaments est préoccupante pour tous les patients, mais particulièrement chez des personnes qui sont déjà en surpoids ou qui souffrent d’obésité, c’est-à-dire avec un indice de masse corporelle supérieur à 30. Les médicaments peuvent mener à une prise de poids importante en seulement quelques mois ou être beaucoup plus lente”, précise le docteur Nina Cohen-Koubi médecin nutritionniste à Paris.

On peut classer les médicaments “à risque pour le poids” en plusieurs catégories.

Les corticoïdes : ces médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens qui soignent les maladies inflammatoires ou allergiques, les corticoïdes sont prescrits dans des cas bien précis, et souvent sur une longue durée : maladies comme l’asthme, la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive), la polyarthrite rhumatoïde, les cancers, les maladies de peau… En cas de traitement de courte durée (2 ou 3 semaines) aucun risque de prendre du poids n’est à signaler. Au-delà de 2 à 3 mois de traitement, plus de la moitié des patients sont concernés par la prise de poids avec modification de la silhouette (ou pas). La raison ? Les corticoïdes augmentent le phénomène d’hyperinsulinémie. Autrement dit un excès d’insuline dans le sang. L’insuline étant l’hormone capable de faire baisser le taux de sucre dans le sang la (glycémie). Cet excès d’insuline peut notamment être provoqué par la prise de corticoïdes. L’hyperinsulinémie favorise le stockage des graisses et contribue à faire fondre les muscles. Et peut aussi redistribuer les cellules graisseuses qui vont se concentrer sur le visage, en lui donnant une forme arrondie, ou former une bosse au niveau de la nuque et favoriser l’augmentation du tour de taille.

Les antihypertenseurs : prescrits pour soigner l’hypertension artérielle, certains d’entre eux peuvent provoquer un phénomène de rétention d’eau qui correspond à un gonflement des tissus par une accumulation de liquide. Pour ralentir la pression artérielle, les vaisseaux sanguins vont se dilater et devenir moins étanches en laissant filtrer du plasma vers les tissus situés entre les organes. Ce qui va former un œdème.

Les betabloquants : cette catégorie de médicaments est prescrite pour traiter l’hypertension ou les troubles cardiovasculaires. Ils réduisent ce qu’on appelle la thermogénèse, c’est-à-dire le phénomène naturel qui consiste à brûler les calories et les graisses de notre organisme pour réguler la température corporelle. Si ce mécanisme se trouve perturbé, les graisses sont stockées plus facilement et le poids peut augmenter.

Les psychotropes : destinés à soulager les problèmes de souffrance psychique, on les prescrit pour des troubles type schizophrénie, bipolarité, dépression, etc. Au bout de quelques semaines de traitement, la prise de poids peut atteindre 4 à 5 kilos selon les profils. En cause, un ralentissement ou une perturbation du métabolisme, mais aussi une augmentation de l’appétit, des bouleversements hormonaux ou une réduction significative de l’activité physique. Les psychotropes perturbent les signaux de la faim et de la satiété en stimulant l’appétit.

Certains contraceptifs agissent sur le système hormonal. Les pilules contenant des oestrogènes font plus prendre du poids que celles à base de progestérone comme la mini pilule car les oestrogènes favorisent la rétention d’eau et donc la prise de poids. Il est donc judicieux d’interroger son médecin pour savoir si la pilule prescrite peut provoquer des dégâts sur sa ligne ou pas, et ainsi d’envisager un autre moyen de contraception.

En dehors de ces cas les plus fréquents, d’autres médicaments peuvent provoquer des prises de poids : certains somnifères, antidiabétiques, anti épileptiques ou hypotenseurs, la liste n’est en effet pas exhaustive.

Précisons que la prise de poids s’estompe en fin de traitement et qu’il est important d’en parler à votre médecin de façon à modifier ou adapter la prescription.

Merci au docteur Nina Cohen-Koubi médecin nutritionniste Paris.

Les corticoïdes © Getty Images/Westend61

Les psychotropes (antidépresseurs et antipsychotiques) © Getty Images/iStockphoto

Certaines pilules contraceptives © Getty Images

Les bêtabloquants © Getty Images/iStockphoto

Les antihypertenseurs © Getty Images

Ne jamais arrêter un traitement sans avis médical © Getty Images

The post Ces médicaments qui favorisent la prise de poids first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu