Confinement tardif : environ 14 600 décès auraient (peut-être) pu être évités

Les dernières nouvelles concernant l’épidémie de coronavirus SARS-CoV-2 sont plutôt encourageantes : à ce jour, moins de 12 000 malades atteints par le Covid-19 sont hospitalisés en France (parmi eux : moins de 2000 dans les services de réanimation), la maladie n’entraîne “que” 50 décès par jour depuis environ une semaine, et le nombre de contaminations est tombé sous la barre fatidique des 5000. Bref : ça va mieux.

Il n’empêche : selon une estimation publiée par nos confrères du Monde ce vendredi 18 juin 2021, la situation actuelle aurait pu être encore meilleure si le président Emmanuel Macron avait écouté les recommandations des scientifiques en début d’année 2021.

“Ces deux mois de retard ont eu un coût”

“Si le gouvernement avait confiné les Français début février, comme le lui conseillaient les scientifiques, et non début avril (…) Selon nos estimations, environ 14 600 décès, 112 000 hospitalisations, dont 28 000 en réanimation, et 160 000 cas de Covid longs auraient pu être évités” expliquent les journalistes, qui fondent leurs chiffres sur “les courbes d’évolution des trois indicateurs épidémiologiques principaux (décès, réanimations, hospitalisations) (…) décalées de deux mois en amont.”

Des chiffres confirmés par des chercheurs de l’unité Maladies infectieuses et vecteurs, écologie génétique, évolution et contrôle (Mivegec) de Montpellier qui donne une fourchette comprise entre 9000 et 20 000 décès évitables.

“En janvier, on s’attendait tous à ce que le gouvernement profite des vacances d’hiver pour confiner, faire précisément ce qu’on a fait deux mois plus tard, pendant les vacances de printemps, remarque Pascal Crépey, épidémiologiste à l’École des hautes études en santé publique de Rennes, sous le contrôle duquel les estimations statistiques du Monde ont été réalisées. Ces deux mois de retard ont eu un coût.”

On rappelle que fin janvier 2021, la France non-confinée faisait figure d’exception en Europe : l’Irlande avait reconfiné sa population dès le 30 décembre 2020, le Royaume-Uni dès le 4 janvier 2021 et le Portugal, le 15 janvier 2021.

Source : Le Monde

À lire aussi :

Symptômes Covid-19 : variants, combien de temps ? que faire ?
Chute de la natalité : les bébés nés en 2021 sont 13% moins nombreux qu’en 2020
Dépression, angoisses, addictions… La face cachée du confinement

The post Confinement tardif : environ 14 600 décès auraient (peut-être) pu être évités first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu