Minceur : comment choisir un bon soin amincissant ?

Avec le retour des beaux jours, arrive également celui des nouvelles crèmes anticellulite… Si elle touche de nombreuses femmes, des maigres comme des plus rondes, la cellulite est toujours mal vue, voire mal vécue, par toutes. Les spécialistes sont aujourd’hui d’accord pour dire qu’il faut appréhender le problème dans sa globalité. Autrement dit l’attaquer sur tous les fronts, en traitant à la fois les conséquences (les capitons, la peau d’orange…), mais aussi les causes (la sédentarité, les excès alimentaires, la mauvaise circulation …).

On a souvent entendu que l’efficacité des soins amincissants n’était pas convaincante… C’est sans doute lié au fait qu’on attend trop de sa crème. Aujourd’hui, on sait que son utilisation doit être associée à une activité physique quotidienne, à une alimentation équilibrée et à un massage adapté et régulier. De plus, “pour être efficace, une crème minceur doit agir sur les trois plans en cause dans l’apparition de la cellulite, précise le Dr Rossi. Sur la graisse avec de la caféine, sur la circulation avec un ingrédient vaso-actif (ruscus, marron d’inde), et sur la peau et les tissus sous-cutanés avec des ingrédients tels que la centella asiatica, le rétinol…

La notion de plaisir devient également très importante. Les marques l’ont compris et mettent l’accent sur le bien-être, “la sensorialité” du soin minceur. Ainsi, les formules ressemblent de plus en plus à des soins cosmétiques classiques. Les textures deviennent des sérums, donc des galéniques fluides et concentrées, comme pour le visage. D’autres prennent la forme de crème moelleuse, qui s’adresse aux 30 % d’entre nous, qui prennent leur douche le soir.

Le soin minceur doit favoriser le drainage

Il existe plusieurs types de cellulites, dont une aqueuse qui provoque une rétention d’eau. Des actifs drainants (lierre, ginkgo biloba, vigne rouge ) favorisent la circulation sanguine et contribuent aux bons échanges, à l’élimination de l’eau et au déstockage des graisses.

Le soin minceur ne doit pas déshydrater

Les soins minceur sont souvent des gels, ou désormais des mousses, et contiennent pour la plupart de l’alcool qui permet aux actifs de mieux pénétrer, plus rapidement. Il est donc important de compenser l’effet desséchant de celui-ci avec des ingrédients comme la glycérine, le beurre de karité ou des huiles végétales (coco, carthame, jojoba).

Le soin minceur doit déstocker

Pour activer la lipolyse, c’est-à-dire la dégradation des lipides contenus dans l’adipocyte (cellules des tissus adipeux), l’actif de référence reste la caféine. Elle déstocke, et empêche le restockage en bloquant la lipogenèse (la formation de nouveaux lipides). On la trouve dans la quasi-totalité des soins anticellulite. Son action peut être complétée par du thé vert, des algues (Laminaria digitata), du guarana, de la théobromine, du coléus, des extraits de baies roses, des huiles essentielles de pamplemousse ou de citron…

Le soin minceur doit améliorer la qualité de la peau

L’effet peau d’orange est la conséquence inesthétique de la cellulite. Pour limiter l’aspect de ces capitons disgracieux, très difficiles à déloger, des actifs vont empêcher les fibres de collagène de se rigidifier : ainsi, la prêle (une plante des champs) ralentit la désorganisation du derme, l’asiatica (herbe du tigre) ou des peptides procollagènes rendent l’élasticité à la peau.

A lire aussi :

9 plantes soin anti-capitons
10 conseils pour se débarrasser de la cellulite
Minceur : les huile essentielles qui aident à perdre du poids

Minceur : le massage est important © Getty Images

On applique le soin minceur par lissages © Getty Images

Le bon geste © Getty Images

Sur les cuisses, les hanches et le ventre © Getty Images

A faire tous les matins après la douche © Getty Images

Le petit plus, si vous êtes sportive © Getty Images

The post Minceur : comment choisir un bon soin amincissant ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu