Régime Okinawa : 9 bonnes raisons de s’y mettre

“L’alimentation japonaise est de faible densité calorique, mais de haute densité nutritionnelle, c’est-à-dire qu’elle contient beaucoup de micronutriments, constate la Dre Ortega, nutritionniste. Des oméga 3, qui viennent des algues et du poisson, des vitamines antioxydantes issues des végétaux et des minéraux, notamment du magnésium“.

Le bénéfice ? Ces nutriments ont une action anti-inflammatoire et vont réguler la quantité de radicaux libres, qui sont à l’origine de la plupart des maladies dégénératives. « De nombreuses études se sont penchées sur ce que l ‘on appelle “ les berceaux de longévité”, notamment le régime crétois (également connu sous le nom de régime méditerranéen) et le régime Okinawa, précise la Dre Ortega. On s’est aperçu que ces alimentations, en particulier le régime Okinawa, permettaient de vieillir plus longtemps en bonne santé. Les habitants de l’île d’Okinawa conservent une condition physique et une vitalité inconnues ailleurs !”

Le régime Okinawa aide retrouver les sensations de faim et de satiété © Getty Images

Le régime Okinawa conserve le coeur en pleine santé © iStock

Le régime Okinawa prévient le diabète de type 2 © IStock

Le régime Okinawa lutte contre la fatigue © iStock

Le régime Okinawa équilibre la flore intestinale © iStock

Le régime Okinawa entretient le cerveau © iStock

Le régime Okinawa prend soin de la peau © Getty Images

Le régime Okinawa permet de retrouver et conserver un poids de forme © iStock

Le régime Okinawa permet de bien s’hydrater © iStock

On commence par réduire l’apport en calories

L’un des grands axes de ce “régime” semi-végétarien est une consommation calorique faible (environ 300 calories de moins chaque jour qu’un régime normal). Voilà pourquoi il est également apprécié par les femmes qui veulent rééquilibrer leur alimentation tout en perdant du poids. Autres principes :

Les Okinawaïens consomment cinq légumes par jour. Penser à inclure au moins une fois par jour : un légume sec, un crucifère, un légume orange (pour le béta-carotène), un légume vert (pour la chlorophylle et le magnésium) et un légume rouge (tomate, aubergine, betterave, vitelotte…).
80% de ce qui est consommé est d’origine végétale.
Le riz tient la place du pain et autres céréales (découvrez ici comment bien choisir votre riz).
Dans les 20% de produits d’origine animale il y a essentiellement du poisson, peu de viande et quasiment pas de produits laitiers.
Les apports en antioxydants, en acide gras Oméga-3 et en magnésium, sont exceptionnellement élevés.
Le thé vert et les infusions de plantes prennent la place du café, car ce dernier augmente les pertes urinaires en magnésium et en calcium.
Le lait et les produits laitiers sont peu recommandés : on obtient les apports en calcium en buvant une eau minéralisée et en préparant le thé avec une eau minérale riche en calcium. Et quitte à choisir des yaourts, préférer les yaourts bio au bifidus et au lactobacillus.

Les autres principes du régime Okinawa

Le régime Okinawa recommande aussi de manger en respectant certains principes :

Manger de petites portions et arrêter de manger avant d’être complètement rassasié.
Favoriser une grande variété d’aliments et privilégier les couleurs dans l’assiette.
Cuire les aliments à feu doux et éviter le four à micro-ondes.

Autre grand principe : refuser la sédentarité ! Le mode de vie des habitants d’Okinawa compte autant pour leur santé que ce qu’ils mettent dans leur assiette. La règle …

Lire la suite sur Topsante.com

The post Régime Okinawa : 9 bonnes raisons de s’y mettre first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu