Que sait-on de l’impact du confinement sur l’état psychique des enfants ?

La santé mentale des enfants est particulièrement fragile depuis le début de la crise sanitaire. Difficultés à comprendre la situation, écoles fermées, familles et proches vulnérables face au virus, les enfants font face à de nombreuses inconnues et inquiétudes. Une étude coordonnée par Santé Publique France en partenariat avec l’Inserm, le CNRS, divers hôpitaux et universités, donne plus d’informations sur l’impact du premier confinement sur le moral des enfants en France.

Ce sont au total 3 898 enfants (dont 81 jeunes pris en charge par la protection de l’enfance) qui ont été interrogés via un questionnaire en ligne, entre juin 2020 et septembre 2020. L’idée était de mettre en lien leur état de santé mentale et leurs conditions de vies pendant et après le premier confinement.

Les conditions de logement sont décisives

Ce qui en ressort, c’est que les adolescents sont les plus touchés par cette période. Les filles davantage que les garçons, tant pendant qu’après le confinement. Ce qui explique que certains enfants soient plus impactés que d’autres a été étudié. Le facteur principal est le type de logement : impossibilité de s’isoler, de sortir dans un jardin, être nombreux dans un petit espace, sont les premières causes de détresse psychologique chez les enfants.

Viennent ensuite les conditions économiques, comprenant la situation professionnelle des parents, difficultés financières et donc alimentaires ou encore, moins d’accès à internet. Cette détresse est influencée par la situation des parents et les aides dont ils ont bénéficié. Enfin, l’étude souligne que “le manque d’activités, l’augmentation du temps passé surles réseaux sociaux et les écrans, le sentiment d’être dépassé par rapport au travail scolaire, l’infection au Covid-19 d’un proche et l’hospitalisation suite au Covid-19”, sont également liés à la détresse.

Comme l’expliquait la psychologue Lucie Roger auprès de Top Santé dans un article sur les angoisses des enfants face au Covid-19, l’étude conclut qu’il est essentiel de maintenir des activités avec les enfants. Qu’elles soient périscolaires ou qu’ils s’agisse simplement de sorties régulières. Les familles monoparentales nécessitent un soutien financier et une information adaptée doit être promue pour aider enfants et adolescents à faire face à la détresse psychologique.

Source : bulletin épidémiologique hebdomadaire Santé Publique France, mai 2021.

Lire aussi :

Forfait psy enfants et ados : comment en bénéficier ?
Confinement : 8 signes qui indiquent une souffrance chez l’enfant

The post Que sait-on de l’impact du confinement sur l’état psychique des enfants ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu